Lycée Hôtelier de Dinard - Formations Cuisine, Hôtellerie, Barman, Sommellerie, CAP, BAC, BTS - Nous sommes Charlie… Je suis Mehdi, 13 ans – Texte de l’atelier d’écriture de Janvier

23 janvier 2015

Nous sommes Charlie… Je suis Mehdi, 13 ans – Texte de l’atelier d’écriture de Janvier

Je m’appelle Mehdi, j’ai 13 ans et je suis né le 30 mai 2001.

Je suis d’origine et croyance musulmanes. J’habite à Paris dans un appartement convenable, ma vie n’a rien d’extraordinaire. Mes camarades de classe m’apprécient, mis à part trois idiots.

Je vis avec mon père qui s’occupe d’un petit kebab, ma mère est morte quand j’avais deux ans… Je ne l’ai jamais connue. Bref, ma vie est plutôt tranquille.

Mercredi 7 janvier 2015

Attentat contre Charlie Hebdo

Toute ma vie a changé, depuis ce jour, les frères Kouachi ont détruit ma belle vie. Tous mes camarades et amis me regardent comme un monstre, dans la cour de récréation, on m’évite comme la peste.

Moi qui les attirais avec mes pitreries, je les fais fuir. Il n’y a pas que moi qu’ils évitent mais tous les élèves musulmans.

Je me sens abandonné, seul…

Tout est la faute des fanatiques, je les hais ! Ils osent dire qu’ils portent la parole de Dieu en plus. Les conséquences de leurs actes se retournent sur une communauté innocente, les amalgames n’arrangent rien.

Alors que je cogite dans ma tête, je ne remarque pas les trois idiots qui s’approchent de moi. Comme d’habitude ils veulent m’insulter : ce n’est pas le bon jour pour ça !

« Dehors les étrangers, bandes d’animaux, vous êtes tous coupables. »

Les insultes passent, me touchent, tentent de me détruire, mais je reste de marbre…Je ne perdrai pas ce combat !

Les insultes tournent en menace, j’ai peur, mais je ne montre aucun sentiment. Jusqu’au moment où ils insultent le nom de ma famille, de mon père…Et de ma mère.

Cette fois, ils sont allés trop loin, je bondis sur l’un deux et le roue de coup. Ses complices me repoussent, je tombe à terre : c’est la fin pour moi. Le surveillant arrive rapidement sur la scène et arrête le combat. La victime de mes coups se relève, le nez en sang, et dit tout haut avec fierté:

« Qu’est-ce que je vous avais dit ? Un animal ! »

Je rentre le soir chez moi, honteux. Je me suis fait humilier… !

Alors que je pénètre dans le salon, je vois mon père, assis dans le fauteuil. Son regard noir me fixe, je me sens glacé. Il est au courant pour la baston d’aujourd’hui, c’est sûr. Il me dit de sa voix graveleuse :

« Mehdi, assieds toi ! »

Je m’exécute rapidement et prends place sur le canapé, il me demande de tout lui raconter.

Au moment où je parle de l’idiot qui s’est donné raison, mon père se relève à une vitesse folle.

« Tu te demandes pourquoi il est fier ? C’est parce que tu lui as donné raison!

En cédant à ta colère, tu lui as offert satisfaction et victoire. Nous avons beau être de croyances et d’origines différentes, nous sommes tous libres et égaux dans ce monde.

Nous ne sommes pas des animaux. Pas comme ces chiens de fanatiques et d’extrémistes !

Ta mère et moi sommes venus ici dans le but d’avoir une vie meilleure. Alors souviens-toi de ces mots :

« Je suis Musulman, je suis Juif, je suis Chrétien, je suis Libre…Je suis Charlie ! »

Gwendal

Illustration Gwendal Rucay – 2CAP

Articles similaires

Les commentaires sont fermés.

A propos de l'auteur :


Version 2.1