Lycée Hôtelier de Dinard - Formations Cuisine, Hôtellerie, Barman, Sommellerie, CAP, BAC, BTS - Les évènements tragiques à Charlie Hebdo

8 janvier 2015

Les évènements tragiques à Charlie Hebdo

Le mercredi 07 janvier, un carnage a eu lieu à Paris. La cible était l’hebdomadaire Charlie Hebdo, journal satirique. Douze personnes ont trouvé la mort suite à cet attentat mené par deux hommes armés qui ont fait irruption dans les locaux du journal. Parmi les victimes, Stéphane Charbonnier dit « Charb », qui assurait depuis 2009 la direction de l’hebdomadaire, Cabu et Wolinski deux dessinateurs.

Le journal est lancé en 1970 suite à l’interdiction par le Ministère de l’intérieur d’un magazine satirique, hara-kiri. En effet, la Une de ce dernier pointe le décalage entre les célébrations autour du décès du général de Gaulle et la mort dix jours plus tôt de 146 personnes dans une discothèque. Cavanna, Cabu, Gébé, Wolinski démarrent alors une nouvelle aventure: Charlie Hebdo. Ils voulaient ainsi symboliser une presse libre au-delà des conventions. Pour des raisons de financement, les parutions sont interrompus en 1981. En 1992, l’hebdomadaire redémarre autour du noyau dur mais avec de nouvelles têtes comme le chanteur Renaud et des dessinateurs comme Charb, Luz, Tignous et Jul. Philippe Val est alors directeur de la rédaction et donne au journal une inflexion plus politique.

15602535164_b62b330993_sIl quitte la rédaction en mai 2009 pour prendre la direction de France Inter laissant sa place à Stéphane Charbonnier.En 2006 lorsque le journal publia des caricatures de Mahomet, ses locaux sont incendiés et les menaces se multiplient. L’esprit d’un journal satirique est en effet la provocation pour dénoncer les excès de certains courants politiques ou religieux. L’engagement et le courage des journalistes de Charlie Hebdo leur aura coûté la vie mais ils resteront des symboles de la liberté.

 

Dessin de Yves Garnier, secrétaire de direction

Articles similaires

Les commentaires sont fermés.

A propos de l'auteur :


Version 2.1