Lycée Hôtelier de Dinard - Formations Cuisine, Hôtellerie, Barman, Sommellerie, CAP, BAC, BTS - Le début de la guerre navale

3 octobre 2014

Le début de la guerre navale

guerre navale 1914Dans les années qui précèdent le début des hostilités, les partages territoriaux et les rivalités sur les océans font du moindre atoll un enjeu géopolitique. Malgré quelques conquêtes, les Allemands sont largement dominés dans les océans par la France, la Grande-Bretagne et le Japon.

En plus de son isolement diplomatique, l’Allemagne doit faire face à la perte de ses capacités de transmission. En effet, dans la nuit du 4 au 5 août, un navire britannique sectionne les cinq câbles télégraphiques et téléphoniques assurant les communications entre l’Allemagne et le reste du monde. Dans les semaines qui suivent, c’est l’ensemble du dispositif de communication allemand qui est détruit dans le Pacifique.

La violence de la Grande Guerre fait irruption le 22 septembre 1914 dans le Pacifique. A six heures du matin, quatre navires allemands arrivent en vue du port de Papeete à Tahiti, chef lieu des établissements français dans l’Océanie. L’objectif est indispensable à la survie de la flotte allemande car sont entreposés dans l’île 5 000 tonnes de charbon. Peu défendue, l’île apparait comme friable lorsque le lieutenant de vaisseau Destremau décide de mettre feu aux réserves de charbon. L’île ayant perdu son importance pour les Allemands en raison de la destruction du combustible, ils renoncent à leur objectif non sans avoir copieusement bombardé l’île.

L’amiral Von Spee qui dirige la flotte allemande ordonne à ses marins de poursuivre le cap vers le Chili. Le combat s’engage avec la flotte anglaise le Ier novembre 1914. La précision du tir des croiseurs allemands emporte la décision. C’est la plus lourde défaite navale des britanniques depuis plus d’un siècle. Quelques semaines plus tard, le 8 décembre, dans l’Atlantique sud, une autre escadre britannique intercepte les navires de Von Spee, le tuant lui ainsi que deux de ses fils. Victorieuse, la flotte britannique met fin à cette première phase mouvementée du conflit sur les mers.

Ce type de bataille ne se reproduira qu’une fois pendant le conflit, en mai 1916 au Jutland (Danemark) opposant les corps de bataille britannique et allemand qui ne vit ni vainqueur ni perdant mais qui enferma la flotte allemande dans ses bases jusqu’à la fin du conflit, de peur de perdre des cuirassés. La guerre navale évolue ainsi vers l’étranglement des puissances centrales par le blocus des alliés. L’Allemagne fera le choix de la guerre sous-marine à outrance.

Le C.D.I. remercie Mr. Yves Garnier pour sa contribution éclairée à cet article.

Articles similaires

Les commentaires sont fermés.

A propos de l'auteur :


Version 2.1