Lycée Hôtelier de Dinard - Formations Cuisine, Hôtellerie, Barman, Sommellerie, CAP, BAC, BTS - Le changement climatique, une bonne nouvelle pour le vin anglais

9 décembre 2015

Le changement climatique, une bonne nouvelle pour le vin anglais

Depuis toujours, les anglais sont de gros consommateurs de vin. Mais la fureur de planter de la vigne a aussi saisi nos voisins. Ils produisaient déjà du vin, mais en effet, le réchauffement climatique n’est plus un secret pour personne. Depuis quelques années, alors que ce fléau inquiète les vignerons du sud de l’Europe, les anglais y voient une opportunité pour produire davantage et d’une meilleure qualité.

Il y a 30 ans, l’Angleterre n’apparaissait même pas sur les cartes des pays viticoles. Mais, depuis les années 1990, une école encore unique en Angleterre, a ouvert. Chris Foss, son directeur du département vin, souligne “le changement climatique nous est très bénéfique, cela nous a aidé pour nous développer”. Aujourd’hui on peut compter plus de 600 vignobles. La plupart d’entre eux se situent dans le sud–est du pays : Surrey, Sussex et Kent ; et dans le Hampshire (Sud–Ouest). Et quelques domaines plus au Nord, dans le Yorkshire et en Ecosse.

Ce réchauffement climatique se caractérise par une diminution des températures minimales durant l’hiver et le printemps, une augmentation des températures moyennes en été et à l’automne, ce qui est bien pour faire correctement mûrir le raisin. Les météorologistes prévoient aussi une baisse des précipitations en été ce qui aide à contenir les maladies comme le botrytis.

Cette évolution du climat associée à un sol calcaire, est largement bénéfique aux vins effervescents anglais qui représentent les 2/3 tiers des 6 millions de bouteilles produites en 2014.

Si les températures continuent d’augmenter, il y aura une opportunité pour produire de meilleurs vins tranquilles. Certains vignobles produisent déjà des pinots noirs de très grande tenue mais les millésimes n’ont pas tous la même qualité. Les températures et les récoltes sont très variables, le réchauffement également. D’ici à 2038 nous parlons d’une augmentation de seulement 0 à 2°C. Il faut rester prudent.

Face aux ambitions de la Belgique, du Danemark ou encore de la Suède, c’est l’Angleterre qui est le pays le plus avancé dans la culture viticole. Cette contrée a, il est vrai une histoire ancienne avec le vin puisque les Romains y avaient déjà planté la vigne.

Articles similaires

Les commentaires sont fermés.

-

A propos de l'auteur :
Clément Pavy - MC Sommelerie


Version 2.1