Lycée Hôtelier de Dinard - Formations Cuisine, Hôtellerie, Barman, Sommellerie, CAP, BAC, BTS - Flash Back – Concours du Meilleur élève sommelier en vin et spiritueux de France

22 février 2016

Flash Back – Concours du Meilleur élève sommelier en vin et spiritueux de France

Le 22 mai 2015 se déroulait la 23ème édition du Concours du Meilleur élève sommelier en vin et spiritueux de France. Ce grand prix M. CHAPOUTIER – METRO CASH & CARRY France, réservé aux élèves sommeliers préparant soit la Mention Complémentaire en Sommellerie, soit le Brevet Professionnel en Sommellerie, est organisé en trois temps forts.

Une première sélection au sein de chaque établissement scolaire désignant l’élève qui représentera son école a lieu au mois de février. Cette sélection est faite à partir d’un questionnaire pointu sur les vins et spiritueux de France mais également via deux dégustations de vins à l’aveugle : un vin blanc et un vin rouge. Hubert Lecut fut le plus fort des postulants de la promotion dinardaise. Il eut l’honneur de représenter le lycée hôtelier de Dinard à cette 23ème édition du concours national.

Arrivé à Tain l’Hermitage (Vallée du Rhône) en compagnie de son professeur, Monsieur Olivier Geslin, Hubert a dû démontrer toutes ses compétences à travers deux épreuves de sélection pour la grande finale : un test écrit durant 1h30 qui abordait l’œnologie, la connaissance des vignobles, les appellations et l’anglais, la technologie, la législation des boissons et la culture générale ; puis une analyse de 2 vins à l’aveugle durant une autre heure, pas une minute de plus ! A la suite de ces épreuves, les 6 meilleurs élèves parmi les 34 candidats de toutes les régions françaises ont été sélectionnés pour la finale. A l’annonce des résultats, la joie d’Hubert et de son professeur est  à son comble car être classé parmi les 6 meilleurs élèves sommeliers de France est un exploit ! Le lycée hôtelier de Dinard n’avait pas eu le bonheur de participer à la grande finale depuis 2007, avec Mickaël Grou – ancien 1er sommelier au restaurant « le V » à l’Hôtel George V à Paris et désormais propriétaire de l’établissement « A Mere » www.amere.fr.

La préparation de la finale commence tout de suite, en début de soirée. Les finalistes sont invités à déguster un repas élaboré par un grand chef et son équipe – où les produits régionaux et originaux se mêlent aux plus luxueux – et à créer des accords mets et vins à partir d’un large choix d’environ 70 références de vins sélectionnées par le célèbre vigneron Michel Chapoutier, cofondateur du concours. Il s’agit d’une expérience extraordinaire qui servira de base pour l’épreuve de commercialisation lors de la finale du lendemain.

Le troisième et dernier temps fort de ce concours nous est raconté par Hubert : « La finale s’est déroulée en public et devant 18 jurys. Nous étions chronométrés et disposions de 30 minutes pour réaliser l’ensemble des épreuves, à savoir une épreuve de commercialisation (à partir du menu et des accords des mets et vins créés la veille) ; une épreuve de décantage ; les analyse d’un vin blanc, d’un vin rouge, d’une eau-de-vie et d’une liqueur à l’aveugle. Ce fut pour moi impressionnant de me retrouver devant tant de monde et je pense que cela s’est ressenti lors de ma finale, je suis relativement timide…Mais c’était une très belle expérience et la récompense en vaut la chandelle! ». En effet, le comité organisateur de ce prestigieux concours dote richement les 6 élèves finalistes : caisses et flacons de crus classés, livres de sommellerie, verrerie luxueuse Spiegelau…  et également un voyage de 10 jours en Australie à la découverte des vignobles du Victoria. « Ce fut un voyage absolument extraordinaire et j’en garderai un souvenir toute ma vie ».

Avec 34 établissements scolaires participants, les candidats ont été fiers de représenter les couleurs de leurs régions à ce prestigieux concours, véritable tremplin dans leur carrière professionnelle à venir. D’ailleurs, après l’obtention de sa mention, Hubert Lecut n’a eu aucun mal à être recruté. Il exerce actuellement à Bruxelles, dans l’excellent restaurant Bon Bon, auréolé de deux étoiles au guide Michelin et d’un 19.5/20 au guide Gault & Millau. Encore bravo Hubert !

Articles similaires

Les commentaires sont fermés.

-

A propos de l'auteur :
Marc Michaud, professeur de Sommelerie


Version 2.1