Lycée Hôtelier de Dinard - Formations Cuisine, Hôtellerie, Barman, Sommellerie, CAP, BAC, BTS - Découverte de Dinard, une station balnéaire marquée par l’empreinte britannique

18 octobre 2016

Découverte de Dinard, une station balnéaire marquée par l’empreinte britannique

Comme chaque début d’année scolaire, les 2 classes de 2ème année de BTS Hôtellerie Restauration ont effectué une sortie scolaire dans Dinard, sous la houlette de Mme Cabioc’h leur professeur d’Economie Générale et Touristique.

Les 2 TSA mardi après-midi 20 septembre, les 2 TSB jeudi matin 21 septembre, ont découvert la ville dans laquelle ils font leurs études depuis 2, 3, voire 4 ans pour certains, sous un angle particulier… et un soleil resplendissant !

Le thème retenu était en effet « Le rôle des britanniques dans la création et le développement d’une station balnéaire ». C’est M. Mahé, ancien professeur de géographie touristique du lycée, aujourd’hui en retraite mais toujours passionné d’histoire locale, qui animait cette balade de 3h, ponctuée par des explications à certains endroits particulièrement chargés de souvenirs où le groupe s’est arrêté.

Mais laissons parler Marion, qui a suivi la visite avec la plus grande attention et pris des notes au fur et à mesure des découvertes :

« Sur le site même du lycée il y avait autrefois 3 villas :

– La villa Surville, qui est toujours présente (près du parking clients).

– La villa Nahan qui se trouvait à la place de l’actuelle administration et du self. Elle a un temps accueilli les jeunesses hitlériennes. Elle a également servi de résidence à André Citroën, qui allait très fréquemment jouer au casino. Il reste une seule partie de cette villa, le portail historique portant le nom de cette ancienne demeure.

– La troisième a été détruite pour faire place aux bâtiments actuels…

Le lycée tient son nom Yvon Bourges de l’ancien maire de la commune, qui était aussi ministre de l’armement, et grâce à qui un lycée hôtelier fut construit à Dinard.

Concernant la ville de Dinard, le nombre de ses habitants passe de 11 000 l’hiver à 50 000 à partir du 1er juillet.

Le barrage de la Rance a été construit en 1960 et a été inauguré par le général de Gaulle. Avant la construction du barrage, les gens devaient prendre le bac de St Malo jusqu’à Dinard. Une route départementale maritime commence au pied de la tour Solidor.. on la retrouve au port de pêche de Dinard, au Bec de la vallée.

Chaque année le barrage accueille 1 million de visiteurs.

Au niveau de la plage du Prieuré les maisons ont été construites à même la falaise. Le Prieuré des Trinitaines date de l’époque médiévale. L’architecture est la preuve du passé britannique, c’est le cas des bow-windows qui sont typiquement anglais.

Le quartier de la Vicomté est le plus riche de Dinard, en tant que quartier moderne.

Les villas qui donnent sur la ballade du clair de lune sont face à un spectacle, notamment celles face à la Vicomté ou face à Saint Servan et Solidor. Cette promenade est très abritée, elle est donc propice à une végétation tropicale, elle donne l’illusion qu’il fait toujours beau à Dinard.

Les villas sont toutes différentes, et reposent sur la zone ou le mètre carré est le plus cher. Actuellement ces villas ne peuvent plus être détruites, car une loi place ce site en zone protégée. Le point fort de Dinard est qu’il reste encore environ 460 villas intactes, dont le prix oscille entre 8 et 10 millions d’euros.

Avant la guerre il y avait plus d’hôtels qui ont aujourd’hui été vendus ou réhabilités en immeubles. Après la 2ème guerre mondiale en effet les touristes ont quitté la Bretagne pour des régions plus ensoleillées, ce qui a précipité la fermeture des hôtels.

La fin de la balade débouche sur le port de pêche, proche du centre et construit en 1850. C’est un comte libanais qui a construit la villa à gauche du pont. Celle-ci est à la vue de tout Dinard (aujourd’hui elle a été vendue puis divisée en appartements). C’est cet homme qui a créé le pont en faisant exploser la falaise à ses frais. Cet aménagement a été fait pour les personnes qui débarquaient du bac et qui devaient jusque-là faire le tour de la falaise pour rejoindre le centre-ville.

Le Printania est le plus vieil hôtel de Dinard. C’est aussi un des uniques restaurants avec vue sur mer. Il a été racheté au 19ème siècle. Le propriétaire a décoré l’hôtel de façon particulière, avec des lits clos bretons, attire beaucoup les touristes surtout les américains. Les serveuses du restaurant portent la tenue bretonne avec coiffe.

La villa Lagarde, construite sur la presqu’île en face de Saint Malo, a appartenu à la famille Hennessy, de riches des producteurs de cognac. Celle-ci a été payée en lingots d’or et il ne fallait pas moins de 30 domestiques pour subvenir aux besoins de leurs propriétaires ! Aujourd’hui elle est divisée en appartements pour de riches parisiens ou londoniens.

La villa Saint Germain surplombe la plage de l’Ecluse et continue d’être habitée. Elle est souvent louée pour des tournages de films.

Pendant la suite de notre balade nous avons découvert une église anglicane. Celle-ci fut construite en 1850 après la colonisation des Anglais. Aujourd’hui elle reçoit des personnes de religion anglicane. Cette religion est née suite au refus que s’est vu opposer Henry VIII par le Pape à sa demande de divorce de son épouse. Le roi a donc décidé de se proclamer Pape de sa propre religion : l’Anglicanisme. Cette église est donc aujourd’hui sous le commandement de la reine d’Angleterre.

Un pasteur y est chargé de dispenser des cérémonies pour les familles anglaises pratiquantes de cette religion. Les places des différentes familles sont symbolisées par des coussins sur lesquels leur écusson familial est brodé. La musique est très importante dans cette religion d’où la présence d’un orgue majestueux. Les plaques en cuivre sur les murs sont un hommage aux familles donatrices.

Enfin n’oublions pas que Dinard, avant d’être la station balnéaire qu’elle est devenue aujourd’hui, n’était que dunes et sable. La plage de l’Ecluse étant propice à plusieurs activités, la ville s’est développée autour amenant bon nombre d’hôtels et de casinos. »

 

 

 

Articles similaires

Les commentaires sont fermés.

-

A propos de l'auteur :
 Mme Cabioc'h et Marion Deswarte (2TSA)


Version 2.1