Lycée Hôtelier de Dinard - Formations Cuisine, Hôtellerie, Barman, Sommellerie, CAP, BAC, BTS - 17ème édition du Printemps des poètes

16 mars 2015

17ème édition du Printemps des poètes

A l’occasion de la 17ème édition du Printemps des poètes qui se déroule du 7 au 22 mars 2015, le CDI vous propose de découvrir chaque jour un poème écrit par un étudiant dans le cadre d’un concours international de poésie en langue française, « Poésie en liberté ». Voici le premier d’entre eux, Un monde mort-né, écrit par E’Nadhir Kahoul (Alger) :

 

Je rêve d’un monde où tout serait possible,

D’un monde intime et subtil.

Car ce monde ne comble pas mes espérances,

Ce monde où la violence est si présente et les esprits si rances.

 

Cette haine qui nous anime,

Cette méfiance qui nous comprime,

Sont les sources de nos problèmes,

Et les causes de nos peines.

 

On détruit alors notre monde à coups de couteau,

Puis face aux plus puissants on fait… le beau !

On écrit quelques poèmes pour nous consoler,

Puis on se rend compte que cela ne change pas l’humanité.

 

Car le poète est menteur,

Il nous fait croire qu’il nous ouvre son cœur,

Alors que ses pensées sont viles !

Ses mots ne sont là que pour la rime.

 

Un égoïsme tout ce qu’il y a de plus facile,

Dans une période où tous nos soucis s’empilent ;

On sauve sa peau oubliant… celle des autres,

La solidarité n’existe alors même plus… pour les nôtres !

 

Ce monde est destiné à mourir,

Car plus aucun espoir ne le fait vivre

Car tant de haine, tant de violence,

Ont eu raison de sa patience.

 

Une question me taraude pourtant l’esprit,

A y réfléchir je passe mes nuits.

Existe-t-il un responsable ?

Sommes-nous tous déclarés coupables ?

 

Claire-Vie et Clément

Articles similaires

Les commentaires sont fermés.

A propos de l'auteur :


Version 2.1